Rechercher
  • Charlène Janiaux

Bien vivre son haut potentiel intellectuel avec la sophrologie


Si je devais retenir q'une seule chose du Congrès Douance 2019, ce serait l'importance du lien corps-esprit.

Le haut potentiel intellectuel ne se résume pas à un coefficient intellectuel hors norme. Il s'agit d'un fonctionnement cérébral complexe qui peut parfois entraîner des difficultés d'adaptation, des symptômes émotionnels ou comportementaux. L'objet de ce congrès orchestré par Nathalie Alsteen, était de mieux comprendre son (haut) potentiel, vivre pleinement sa singularité et s'épanouir. Pour cela, de nombreux invités s'expriment lors des conférences destinées à expliquer comment "apaiser le mental, sortir de la solitude et du sentiment de décalage". En résumé, le meilleur allié du cerveau est le corps (Carine Anselme, une journaliste spécialisée sur les sujets des médecines alternatives, de la psychologie), l'outil indispensable pour accueillir ce qui est et réaliser son potentiel est la pleine conscience, la méditation (François Lemay, spécialiste en psychologie de la performance et en enseignement de la pleine conscience). La sophrologie est évoquée comme méthode psycho-corporelle qui vise à harmoniser le lien corps-esprit pour développer son potentiel en talent ou redonner du sens à sa vie.